Bloguer facile
Vous avez aimé ? Partagez !

Les actions essentielles à faire immédiatement après avoir installé WordPress

Installer WordPress n’est que la toute première étape pour avoir un site opérationnel. Il y a encore quelques tâches à réaliser. Rassurez-vous, elles ne sont pas bien compliquées. Bien moins, en tout cas, que l’installation de WordPress lui-même. L’important est de les connaitre. C’est l’objet de cet article.

que-faire-apres-installation-WordPress

Créer son blog WordPress n’est pas si compliqué que cela peut paraître. Ce n’est qu’une succession de tâches à dérouler dans le bon ordre. Aujourd’hui, ces tâches sont relativement stables, comprenez que vous ne rencontrerez que peu de problèmes ou d’erreurs.

Pour rappel, les tâches à dérouler sont :

  1. réserver votre nom de domaine et votre hébergement,
  2. installer WordPress,
  3. configurer son blog.

L’objet de cet article est de détailler la 3° tâche configurer son blog.

En fait de tâche, je devrais plutôt parler d’étape car il y a en fait plusieurs tâches à effectuer.

Et une autre façon de formuler cette étape serait plutôt les actions essentielles à faire immédiatement après avoir installé WordPress.

En gros, maintenant que vous avez réservé votre nom de domaine et votre hébergement puis installé WordPress, que devez-vous faire ?…

Et bien, il y a plusieurs choses à faire.

La tout première est de …

Paramétrez correctement votre WordPress

Le paramétrage de WordPress est un passage obligé et essentiel.

Je ne vais pas détailler ce passage car tout est déjà expliqué dans cet article.

Mais quitte à ressortir un point crucial …

De tous les paramètres WordPress à modifier, le plus important est le format des permaliens de votre blog.

Le permalien, ou permalink en anglais, est l’adresse, ou URL, de vos articles. Le paramètre par défaut des permaliens est très mauvais, en terme de lisibilité et de référencement. Heureusement, WordPress vous permet de personnaliser la structure de ces adresses.

Je vous invite donc à :

  1. modifier ce paramètre pour améliorer la performance SEO de votre blog, même si ce n’est pas le seul élément qui joue,
  2. faire cela rapidement et avant toute publication d’article, sous peine de devoir jouer avec des redirections.

Tout est expliqué dans cet article : contentez-vous de suivre les étapes.

C’est bon ?…

OK ! On continue …

La seconde chose à faire est de …

Faites le ménage dans votre WordPress

WordPress est livré avec quelques éléments par défaut, à savoir :

  • un article Hello Word,
  • un commentaire à cet article,
  • un thème graphique par défaut,
  • le plugin exemple Hello Dolly,
  • le plugin Akismet.

La plupart de ces éléments ne servent à rien. Autant les supprimer !

À mon sens, ne sont à conserver que :

  • le thème graphique par défaut : de toute façon, il vous en faut un :-)
  • le plugin Akismet : on en reparle plus bas …

N’ayez pas peur de supprimer les autres. Pour le fun, il m’est arrivé soit de conserver tel quel l’article Hello Word et son commentaire soit de retoucher cet article et de répondre au commentaire. À vous de voir ce qui vous amuse :-)

Pour tout le reste, ne réfléchissez pas et supprimez-les !

Un petit aparté concernant les thèmes et les plugins que vous n’utilisez plus …

Je sais que vous allez, ou que vous avez déjà, installé des thèmes et des plugins uniquement pour les tester et voir ce que ça donne. Je le sais car je l’ai fait :-) Quand vous avez fini de jouer avec, supprimez-le.

Laisser un plugin ou un thème dont vous ne vous servez plus sur votre blog, c’est laisser une faille de sécurité potentielle sur votre blog. Un peu comme si vous laissiez une fenêtre ouverte parce que vous ne vous en servez pas … Cela ne vous viendrait pas à l’idée ? Et bien supprimez les plugins et les thèmes dont vous ne vous servez plus.

Pour autant, il semble préférable, et Bruno me plussoie dans les commentaires, de conserver au moins un thème graphique par défaut :

  • déjà parce qu’il vous en faut un (je l’ai déjà dit) et que, tant que vous n’avez pas installé le thème de votre choix, le thème par défaut est un bon choix par défaut,
  • ensuite, lorsque vous aurez installé le thème de vos rêves, il est préférable d’avoir un thème de secours au cas où … cela se passerait mal : une mise à jour foireuse, une incompatibilité, un fichier illisible, … Je parle d’expérience :-)

On reparlera du thème graphique plus bas. Mais continuons avec des sujets nettement plus importants que le look de votre site …

Supprimez votre compte admin

Commençons à parler sécurité …

Par défaut, WordPress est installé avec le compte admin qui a le droit de tout faire sur votre site. Il est ce qu’on appelle le compte administrateur.

Laisser ce compte tel quel est dangereux. Vous devez donc vous en occuper. Cela ne réglera pas tout en termes de sécurité. Mais :

  1. c’est une action simple à réaliser,
  2. améliorer la sécurité de votre site passe par des actions simples que vous accumulez.

Donc …

Étant fainéant, je vais vous envoyer vers cet article qui traite de la sécurité des comptes WordPress. Vous y découvrirez ce que vous devez faire :

  1. créer un nouveau compte administrateur,
  2. supprimer l’ancien compte administrateur,
  3. configurer un slug différent du nom du compte,
  4. créer un mot de passe sécurisé.

En support, cet autre article vous détaillera la gestion des comptes WordPress : création, modification, suppression, déconnexion.

Installez les plugins essentiels

L’une des grandes forces de WordPress est le plugin ou extension en bon français. En gros, la possibilité de corriger, améliorer ou étendre WordPress.

Notez qu’il s’agit aussi de la possibilité de perdre son temps (à trop jouer avec les plugins, à chercher le plugin parfait ou tester toutes les configurations possibles …) ou d’alourdir son site (trop de plugins tue le plugin …).

Mais en restant raisonnable, on aurait tort de se priver. Et certains plugins sont essentiels. Voyons donc lesquels …

Un plugin de sécurité

Histoire de continuer le point précédent …

La sécurité ne s’arrête pas avec un seul et unique plugin. Nous avons déjà parlé des comptes et des mots de passe. Il y a aussi les permissions sur les fichiers ou les comptes hors WordPress (la base de données et le(s) compte(s) FTP, …). Pour ne citer que les plus évidents …

Cependant, un plugin dédié à la sécurité, ça aide bien.

Un plugin que j’aime bien, c’est iThemes Security, anciennement nommé Better WP Security. Ce n’est pas le seul. Mais il est globalement bien noté et souvent conseillé. Donc …

L’installer ne fait pas tout : encore faut-il bien le paramétrer (cela vous rappelle quelque chose et suivre ses directives). Cela fera l’objet d’un futur article sur ce blog. En attendant, vous pouvez lire cet article chez wpformation.com et cet autre article chez Windtopik,

Un plugin de sauvegarde

Parlons d’un autre volet de la sécurité …

Cette fois-ci, il ne s’agit pas uniquement de sécurité par rapport à l’extérieur. Il s’agit aussi de sécurité par rapport à l’intérieur. À savoir la sauvegarde de votre blog.

En suivant l’étape précédente, vous êtes (presque) à l’abri d’une personne mal intentionnée qui pourrait foutre le bordel sur votre site. Mais ce n’est pas une raison de ne pas envisager le pire : la personne mal intentionnée fout le bordel sur votre site. D’autant que vous n’êtes pas à l’abri d’une base de donnée défaillante, d’un ou plusieurs fichiers supprimés.

La solution : sauvegarder votre site.

Il y a 2 types de sauvegardes :

  1. la sauvegarde de vos fichiers,
  2. la sauvegarde votre base de données.

Cela nous fait donc soit 1 plugin unique qui s’occupe de tout soit 2 plugins différents qui s’occupent de ces 2 types de sauvegarde.

Je vous conseille d’utiliser le plugin BackWPup Free. Il permet de :

  • sauvegarder vos fichiers et votre base de données,
  • conserver la sauvegarde en local,
  • envoyer la sauvegarde par mail, sur un serveur FTP, chez Dropbox, …
  • planifier des sauvegardes régulières.

Par ailleurs, j’utilise aussi le plugin WP-DBManager. Il permet de :

  • sauvegarder votre base de données,
  • conserver la sauvegarde en local,
  • envoyer la sauvegarde par mail, sur un serveur FTP, chez Dropbox, …
  • planifier des sauvegardes régulières,
  • gérer votre base de données : réparer, optimiser, sauvegarder, restaurer, …

Mon choix est donc d’utiliser 2 plugins différents, un pour chaque type de sauvegarde. Mais si vous ne deviez garder qu’un seul plugin, ce serait BackWPup Free.

Là encore, je n’ai pas (encore) d’articles à vous proposer sur ce blog. Mais ailleurs, vous trouverez :

Pour résumer :

  1. installez un plugin de sauvegarde,
  2. faites une première sauvegarde,
  3. planifiez une sauvegarde régulière, le minimum étant une sauvegarde hebdomadaire.

Et quand vous aurez déroulé toutes les opération de cet article, refaites une sauvegarde !

Un plugin SEO

Tout le monde en conviendra : WordPress est un excellent outil.

Excellent ne voulant pas dire parfait, il est toujours possible de l’améliorer. En particulier du point de vue SEO, comme le montrait le paramètre de permaliens vu plus haut.

Outre de bonnes pratiques, un plugin SEO est un gros plus.

2 plugins me semblent incontournables : Yoast SEO Plugin et All in One SEO Pack.

Mon choix personnel va à All in One SEO Pack, dont j’ai parlé dans cet article. Je le préfère à Yoast SEO Plugin et le trouve plus accessible aux débutants que ce dernier.

Tout le monde n’est pas de mon avis. Donc le mieux est de vous faire votre propre avis en furetant sur la toile.

Une chose est sure : vous ne ferez pas un mauvais choix en prenant l’un ou l’autre.

Un plugin anti-spam

Au tout début, votre blog étant nouveau, vous ne devriez pas être trop embêté par les spams. Mais avec le temps …

WordPress est livré dès le départ avec un bon plugin anti-spam : Akismet. Autant ne pas chercher plus loin et l’activer dès le départ.

J’ai testé 2 ou 3 autres plugins. Mais je suis vite revenu à Akismet.

Un plugin de cache

Cela fait quelques années que Google explique que la vitesse de chargement d’une page, et du site dans son ensemble, est un critère important pour le bon référencement de ce site.

À l’usage, ce critère n’est pas le plus important.

Pourtant, il s’agit quand même d’un élément important. Car si votre site met 2 plombes à afficher la moindre page, votre visiteur se sera barré depuis un p’tit moment.

Ou comment saccager tous vos efforts de rédaction et de promotion …

Donc, veillez à la rapidité de votre site.

Première étape : choisir un bon hébergeur.

Deuxième étape : installer un plugin de cache.

Mon choix personnel est WP-Rocket. Simple, efficace et performant. Que demander de plus ?… Et je ne suis pas le seul à le recommander.

Son seul problème est d’être payant. Mais on a rien sans rien. Et là, vous en aurez pour votre argent.

Si vous souhaitez rester dans le gratuit, il y a de très bons plugins, dont celui que j’ai longtemps utilisé : W3 Total Cache. Son principal défaut est d’être un poil compliqué à configurer. Contrairement à WP-Rocket :-)

Installez le thème graphique

Je mets cette étape car vous y passerez sans doute. Il se peut même que vous y soyez déjà passé tellement vous étiez impatient de peaufiner l’aspect visuel de votre blog …

Moi aussi, j’étais impatient :-)

Passage obligé, donc. Mais pas forcément tout de suite.

Car le thème graphique de votre blog, au sens WordPress, fait partie d’un chantier plus vaste : la charte graphique de votre offre. Cela comprend entre autres les couleurs, les polices de caractères, l’ambiance, …

En d’autres termes, le thème graphique n’est qu’un élément d’un tout plus important. Voire il n’est que l’expression finale d’une réflexion et d’un travail à faire en amont.

Si vous avez déjà fait tout cela, parfait : installez votre thème et tous les éléments participant à votre charte graphique.

Sinon, allez-y doucement et conservez le thème graphique par défaut de WordPress. Ce n’est pas le plus original. Mais pour commencer sans se précipiter, cela fera bien l’affaire.

Faites une mise à jour globale

Bon, ben … Voilà … Votre site WordPress est opérationnel. Beau travail !

2 dernières tâches, cependant :

  1. faites une mise à jour globale : WordPress, thème et plugins ;
  2. faites une nouvelle sauvegarde globale : base de données et fichiers.

Là seulement, vous avez vraiment fini.

Et pourtant, ce n’est que le début …

Et après ?…

Parce que si votre site WordPress est maintenant vraiment opérationnel, votre travail ne fait vraiment que commencer.

Tout d’abord, il y a encore quelques tâches ponctuelles

La charte graphique

J’ai parlé plus haut de la charte graphique de votre site et de votre offre. Vous pouvez rester simple ou faire un travail plus élaboré. Mais il faudra vous en occuper pour vous démarquer et avoir votre identité propre.

Les réseaux sociaux

Il faudra aussi vous occuper de l’aspect social, c’est à dire, pour commencer, :

  1. créer des comptes sur les réseaux sociaux que vous souhaitez investir et utiliser ;
  2. les paramétrer et les personnaliser selon votre identité visuelle ;
  3. installer et configurer un ou plusieurs plugins de réseau social sur votre site.

Référencement, suivi et marketing

Si vous souhaitez améliorer votre trafic, votre référencement, vos interactions, … et suivre vos progrès, utiliser un service de tracking, tels que les outils Google (Analytics, Search Console, AdWords, …) pour ne nommer que le plus connu/évident/gros, sera inévitable.

Sans compter d’éventuels plugins complémentaires à votre plugin SEO ou orientés marketing & business.

Mais cela peut venir après …

Du contenu … Enfin !

Ensuite, un site sans contenu, sans lien, sans promotion, … ne sert pas à grand-chose.

Prenez donc le temps de créer et rédiger les quelques pages indispensables :

  • une page « À propos »,
  • une page « Les articles populaires » (je sais, pour l’instant, il n’y en a pas, des articles populaires, mais créer rapidement une telle page reste une bonne idée …),
  • les pages « Me suivre » et « Me contacter »,
  • et enfin les pages légales du genre « Conditions générales d’utilisation ».

Il reste enfin la rédaction et publication régulière de nouveau contenu, le travail de promotion et de référencement qui va bien pour obtenir de nouveaux liens. Et ça, c’est un travail sans fin. Mais c’est une autre histoire …

Conclusion

Il y a donc pas mal de choses à faire lorsque votre site est installé …

Pour résumer, les actions essentielles à faire immédiatement après avoir installé WordPress sont :

  1. paramétrer correctement votre WordPress,
  2. faire le ménage dans votre WordPress,
  3. sécuriser votre compte admin,
  4. installer les plugins essentiels : sécurité, sauvegarde, SEO, anti-spam, cache,
  5. faire une mise à jour globale et une dernière sauvegarde.

About the Author Grégory

Blogueur depuis 2010, créateur et auteur de 8 blogs, je mets mon expérience à votre service. Pour que bloguer soit un plaisir et que votre blog soit une réussite.

follow me on:

Leave a Comment:

8 comments
Bruno Tritsch says

Salut Grégory,

Voici un article qui devrait aider pas mal de débutants et que j’aurais bien aimé avoir sous le coude lorsque j’ai moi-même débuté.
J’insisterai sur le chapitre sécurisation de l’installation, car il faut savoir que votre site fera régulièrement l’objet de tentatives de piratage.
Je te rejoins lorsque tu conseilles de supprimer les thèmes et extensions inutilisés, mais attention tout de même à toujours garder un des thèmes installés par défaut par WordPress, même si vous en activez un autre.
En effet, cela permettra de pouvoir passer à ce thème par défaut pour déboguer votre site suite à une mise à jour qui se serait mal passée sur votre thème et ceci, même si vous n’avez plus accès à l’administration de votre WordPress.

Amicalement,

Bruno

Reply
    Grégory says

    @Bruno: Hello !

    “Voici un article … que j’aurais bien aimé avoir sous le coude lorsque j’ai moi-même débuté” : c’est un peu dans cet esprit que je l’ai écrit.

    Je te rejoins sur le fait de garder un thème par défaut de WordPress. Cela m’a effectivement déjà été utile. Je vais mettre l’article à jour. Merci :-)

    Reply
      darknote says

      Bonjour,

      surtout que votre thème peut avoir des codes comme pour les commentaires qui va appeler une fonction d’un des thèmes de WP, j’ai vu le cas sur le forum de WordPress.net, un thème désactivé a toujours une influence sur un site, c’est pourquoi un thème qui a une faille de sécurité, présent sur votre site,pourra être une porte ouvert pour les hackers même si il est désactivé.

      Il faut aussi un plugin pour optimiser et nettoyer la base de données, on peut le faire manuellement, il y a le plugin WP-Optimize.
      Je ne suis pas très plugin sécurité, j’ai vu un site avec WordFence qui a eu sa base de données saturée à cause d’une table de ce plugin, pourtant il n’avait pas coché la fonction “”Enable Live Traffic View” ”
      Si on maintient à jour son site à 100%, WP, thèmes, plugins, plus les codes dans .htaccess, et renommer le compte Admin pas un autre login, un bon mot de passe, on diminue déjà bien les risques, car même avec un plugin de sécurité, le risque 0 n’existe pas.
      On peut modifie aussi le préfixe des tables.

      La sauvegarde est en deux partie, il y a les fichiers, les dossiers sur FTP (FileZilla), plus les articles, les pages, la configuration du thème, etc.. tout ça est dans la base de données, souvent les gens pensent que sauvegarde sur FileZilla suffit mais non.
      Sinon très bon article, bravo.

      Reply
Kindy says

Je conseil aussi EasyJet update manager pour faire les mises à jour automatique de wordpress et de vos plugins c’est super important pour sécurité si non le plugins jetpack propose aussi de connecté son site à wordpress.com et d’activer les mises à jours et le monitoring de votre blog il fait aussi des backup. Pour la sécurité je préfère wordfence c’est encore plus complet.

Reply
    Grégory says

    @Kindy: Hello !

    Merci pour tes complémente de plugins.

    WordPress peut faire ses propres mises à jour de façon automatique. Mais pas les plugins. Donc cela peut aider …

    Personnellement, je n’aime pas que mon blog modifie des trucs tout seul : je préfère avoir la main. Il est sûr, qu’en général, je fais la mise à jour. Mais je la fais quand je décide en ayant vérifié qu’il n’y a pas de contre-indications ou de problèmes avec la mise à jour.

    Je ne me rappelle pas avoir utilisé Wordfence. Mais je me rappelle en avoir lu de bonnes choses. Une option à considérer, donc. L’essentiel étant d’en installer un :-)

    Reply
marc de Quimper says

Très complet, en terme de plugins, je me demande si celui de sauvegarde, à part programmer des sauvegarde automatique est il plus ou moins efficace que de le faire manuellement avec FileZilla, par exemple?

Reply
    Grégory says

    @Marc: Hello !

    Je pense que la réponse est dans ta question …

    Avec FileZilla, ce sera certes efficace. Mais ce sera surtout manuel. Et si tu oublies de le faire …

    Avec le plugin que je te conseille, ou un autre, rien de tout cela : cela sera fait automatiquement. Que tu y penses ou pas. Et tu peux même recevoir un mail pour confirmer le bon déroulement de l’opération.

    Reply
Styliswag says

Excellent guide, c’est marrant pour moi le contenu est la première chose dont je m’occupe.. j’ai plusieurs sites wordpress et j’écris toujours une dizaine d’articles avant de les créer pour que le site démarre déjà avec du contenu. Aussi un de mes premiers reflexes est de limiter le nombre de tentative de connexion à 3 et ensuite les bloquer parce que je suis innondé de brute force dans les jours suivants le lancement de mes wordpress.

Reply
Add Your Reply