Les plugins Wordpress : tout ce qu'il faut savoir | Bloguer facile
Bloguer facile
Vous avez aimé ? Partagez !

Les plugins WordPress : tout ce qu’il faut savoir

WordPress offre la possibilité d’être étendu : nouvelles fonctionnalités, amélioration ou correction de fonctionnalités, … Cela est rendu possible grace aux plugins. Avec cet article, je vous propose d’en découvrir plus sur ces fameux plugins : comment les trouver, comment les installer, comment les configurer, …

Cet article s’adresse donc tout particulièrement aux débutants ainsi qu’à ceux qui veulent en savoir un peu plus avant de se lancer.

Si j’osais, je dirais que cet article va vous apprendre tout ce qu’il faut savoir sur les plugins WordPress. Une chose est sure : cet article sera régulièrement mis à jour pour être la référence « plugin WordPress » de ce blog.

Un peu de vocabulaire

Le terme habituellement utilisé est « plugin ». Il s’agit du terme anglais couramment repris. Le terme français équivalent est « extension ». Bien qu’il soit bien choisi, il est finalement assez peu utilisé. Cet article ne fera pas exception à la règle. Cependant, la version francisée de WordPress utilise dans ces menus et écrans ce terme d’extension. Ne soyez donc pas surpris …

Commençons …

Qu’est-ce qu’un plugin ?

Un plugin est un petit programme ajouté au gros programme WordPress afin de lui ajouter des fonctionnalités, ainsi que d’étendre ou  corriger ses fonctionnalités natives.

Le champ d’intervention d’un plugin est donc vaste : newsletter, SEO, analytics, édition, affichage, commentaire, social, … Il y a des plugins pour tout !

Et il y a de tout dans les plugins : des très bons, des bons … Et des très mauvais. Ces derniers sont bien sur à éviter. WordPress est un logiciel très sécurisé. Et les principales failles de sécurité sont ajoutés par des plugins. Je vous donnerais quelques conseils par rapport à cela …

La plupart des plugins sont gratuits. Certains sont payants. D’autres sont mixtes, seules les fonctions avancées ou pro étant payantes. En général, il est tout à fait possible de se contenter d’un plugin gratuit. Les fonctionnalités avancées des plugins payants peuvent se justifier. Mais vos principaux investissement initiaux ne devraient pas se situer ici.

Comment trouver un plugin ?

Les concepteurs de WordPress ont pensé à tout : ils ont créé le répertoire officiel des plugins WordPress. La plupart des plugins WordPress sont donc disponibles ici.

Outre la description du plugin et quelques autres informations, vous trouverez des informations très utiles :

  • l’ancienneté du plugin : ce n’est pas forcément mauvais signe mais les plugins trop anciens ne devraient pas voir votre préférence ;
  • la note du plugin : chaque plugin peut être noté de 1 à 5, la moyenne ainsi que le détail des notes sont affichés. Privilégiez les plugins bien notés ;
  • la compatibilité du plugin avec les versions de WordPress : ne pas avoir d’information n’est pas rédhibitoire mais si le plugin est un plugin ancien, il vaut mieux être prudent ;

Certains plugins ne sont pas disponibles dans ce répertoire : les concepteurs ne les proposent que sur leur site. D’une manière générale, il vaut mieux les éviter, à moins que le concepteur du plugin ne soit une grosse structure bien évaluée, comme WooThemes. Bien sur, tous les plugins hors répertoire officiel ne présentent pas des risques avérés pour votre blog. Mais l’un des intérêts du répertoire officiel est la vérification faite sur chaque plugin. Certes, elle n’est pas forcément parfaite. Mais entre 2 risques …

Comment choisir son plugin ?

Le premier critère pour choisir un plugin, c’est bien sur son domaine d’intervention : édition, social, sécurité, newsletter, SEO, référencement, … Là, je ne peux pas grand chose.

D’une manière générale, Google est votre ami. Il saura vous trouver la recommandation d’un blogueur sur un plugin concernant votre besoin. Car l’un des tout premiers critères pour bien choisir un plugin, c’est l’avis des autres blogueurs.

  • évitez les plugins recevant de mauvaises évaluations des autres blogueurs ;
  • privilégiez les plugins recommandés par les autres blogueurs ;
  • recoupez les avis de plusieurs blogueurs ;
  • consultez la fiche du plugin sur le répertoire officiel des plugins WordPress.

En l’occurrence, vérifiez les points suivants :

  • l’ancienneté du plugin ;
  • la compatibilité du plugin avec votre version de WordPress ;
  • les notes du plugin ;
  • la documentation de l’auteur sur son site et les quelques copies d’écran.

Voici mes quelques règles :

  • j’évite les plugins anciens, surtout lorsque je ne sais pas s’ils sont compatibles avec ma version de WordPress ;
  • je privilégie les plugins compatibles avec ma version de WordPress sans ignorer complètement les autres ;
  • je privilégie les plugins bien notés sans ignorer complètement les autres.

La section de gestion des plugins dans WordPress

La gestion des plugins sur votre blog sous WordPress est centralisée dans une section unique.

Cette section vous permettra de lister les plugins installés et de rechercher, installer, activer, désactiver ou supprimer un plugin.

L’écran de gestion des plugins dans l’administration WordPress.

La partie centrale est composée de 2 zones :

  • la partie du bas, la plus grande, liste les plugins : vous pouvez y voir leurs noms sur la gauche et leurs descriptions sur la droite ;
  • la partie du haut propose un filtre simple, essentiellement composé de Tous, Activées, Désactivées et Récemment désactivées.

Un plugin peut être installé sur votre blog sans pour autant être activé :

  • un plugin installé est présent sur votre blog : ces fichiers y ont recopiés et WordPress a pu les exploiter ;
  • un plugin désactivé est un plugin installé, forcément, mais qui n’est pas en fonction ;
  • un plugin activé est un plugin installé et en fonction.

Quand vous installez un plugin, vous l’activez très souvent dans la foulée. Cela semble évident. Désactiver un plugin peut être utile :

  • en cas d’incompatibilité entre plugins ou entre thème et plugins, ou bien en cas de dysfonctionnement ;
  • pour vérifier qu’on peut se passer d’un plugin ou pour tester un nouveau plugin à la place d’un ancien, désactivé.

En fait, seul le paramétrage des plugins n’est pas faisable depuis cette section : chaque plugin propose sa propre configuration disponible depuis un autre menu.

Comment installer un plugin ?

Il y a 3 méthodes pour installer un plugin :

  • en l’installant depuis le répertoire officiel des plugins ;
  • en l’installant depuis le disque dur de votre ordinateur ;
  • en le transférant depuis le disque dur de votre ordinateur.

WordPress est un outil ergonomique : il propose des écrans spécifiquement dédiés aux 2 premières méthodes. Pour la troisième méthode, il faut utiliser un logiciel de transfert FTP, comme FileZilla.

N’ayant pas encore expliqué, sur ce blog, les transferts FTP vers votre blog, je n’en dirais pas plus. Cela sera mis à jour plus tard.

Comment mettre à jour un plugin ?

Les plugins peuvent faire l’objet d’une mise à jour, pour des raisons de sécurité, de correction ou d’amélioration.

Là encore, avec WordPress, c’est simple : vous serez averti de la disponibilité d’une nouvelle version d’un plugin directement dans l’interface d’administration de WordPress. L’affaire sera réglé en quelques clics seulement.

Les plugins essentiels

L’une des grandes forces de WordPress est le plugin ou extension en bon français. En gros, la possibilité de corriger, améliorer ou étendre WordPress.

Notez qu’il s’agit aussi de la possibilité de perdre son temps (à trop jouer avec les plugins, à chercher le plugin parfait ou tester toutes les configurations possibles …) ou d’alourdir son site (trop de plugins tue le plugin …).

Mais en restant raisonnable, on aurait tort de se priver. Et certains plugins sont essentiels. Voyons donc lesquels …

Un plugin de sécurité

La sécurité ne s’arrête pas avec un seul et unique plugin. Nous avons déjà parlé des comptes et des mots de passe. Il y a aussi les permissions sur les fichiers ou les comptes hors WordPress (la base de données et le(s) compte(s) FTP, …). Pour ne citer que les plus évidents …

Cependant, un plugin dédié à la sécurité, ça aide bien.

Un plugin que j’aime bien, c’est iThemes Security, anciennement nommé Better WP Security. Ce n’est pas le seul. Mais il est globalement bien noté et souvent conseillé. Donc …

Un plugin de sauvegarde

Parlons d’un autre volet de la sécurité …

Cette fois-ci, il ne s’agit pas uniquement de sécurité par rapport à l’extérieur. Il s’agit aussi de sécurité par rapport à l’intérieur. À savoir la sauvegarde de votre blog.

En suivant l’étape précédente, vous êtes (presque) à l’abri d’une personne mal intentionnée qui pourrait foutre le bordel sur votre site. Mais ce n’est pas une raison de ne pas envisager le pire : la personne mal intentionnée fout le bordel sur votre site. D’autant que vous n’êtes pas à l’abri d’une base de donnée défaillante, d’un ou plusieurs fichiers supprimés.

La solution : sauvegarder votre site.

Il y a 2 types de sauvegardes :

  1. la sauvegarde de vos fichiers,
  2. la sauvegarde votre base de données.

Cela nous fait donc soit 1 plugin unique qui s’occupe de tout soit 2 plugins différents qui s’occupent de ces 2 types de sauvegarde.

Un plugin SEO

Tout le monde en conviendra : WordPress est un excellent outil.

Excellent ne voulant pas dire parfait, il est toujours possible de l’améliorer. En particulier du point de vue SEO, comme le montrait le paramètre de permaliens vu plus haut.

Outre de bonnes pratiques, un plugin SEO est un gros plus.

2 plugins me semblent incontournables : Yoast SEO Plugin et All in One SEO Pack.

Mon choix personnel va à All in One SEO Pack, dont j’ai parlé dans cet article. Je le préfère à Yoast SEO Plugin et le trouve plus accessible aux débutants que ce dernier.

Tout le monde n’est pas de mon avis. Donc le mieux est de vous faire votre propre avis en furetant sur la toile.

Une chose est sûre : vous ne ferez pas un mauvais choix en prenant l’un ou l’autre.

Un plugin anti-spam

Au tout début, votre blog étant nouveau, vous ne devriez pas être trop embêté par les spams. Mais avec le temps …

WordPress est livré dès le départ avec un bon plugin anti-spam : Akismet. Autant ne pas chercher plus loin et l’activer dès le départ.

J’ai testé 2 ou 3 autres plugins. Mais je suis vite revenu à Akismet.

Un plugin de cache

Cela fait quelques années que Google explique que la vitesse de chargement d’une page, et du site dans son ensemble, est un critère important pour le bon référencement de ce site.

À l’usage, ce critère n’est pas le plus important.

Pourtant, il s’agit quand même d’un élément important. Car si votre site met 2 plombes à afficher la moindre page, votre visiteur se sera barré depuis un p’tit moment.

Ou comment saccager tous vos efforts de rédaction et de promotion …

Donc, veillez à la rapidité de votre site.

Première étape : choisir un bon hébergeur.

Deuxième étape : installer un plugin de cache.

Les plugins WordPress que je recommande

Avec le temps et l’énergie de la communauté WordPress, le nombre de plugins disponibles a grossi.

Aujourd’hui, il y a énormément de plugins disponibles. Il y en a pour toutes les fonctions et pour tous les goûts.

Bien sur, le petit blogueur que je suis n’a pas la prétention d’être une référence des plugins WordPress ou d’en connaitre suffisamment. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas partager avec vous mon expérience et mes préférences en matière de plugins WordPress.

L’idée étant de vous simplifier et faciliter la tâche lorsque vient le moment de chercher puis de choisir un plugin.

  • Photodropper : Les images sont un excellent moyen d’égayer un article et d’attirer les regards des internautes. Comment trouver des images de qualité et gratuite ?… Il existe beaucoup de sites pour trouver votre bonheur. Mais après, il vous faut charger ces images sur votre blog. Alors, pourquoi ne pas chercher et trouver vos images directement depuis votre blog, pour vous éviter la tâche d’ensuite les charger ? C’est ce que permet Photodropper.
  • WP Smush.it : Les images sont un excellent moyen d’égayer un article et d’attirer les regards des internautes (je me répète ?…). Elles sont aussi un excellent moyen d’alourdir votre blog et de ralentir son chargement. Ce qui est mauvais pour l’expérience utilisateur et votre référencement. Une première solution est d’optimiser vos images pour alléger leur poids, soit la taille de fichiers. C’est ce que permet WP Smush.it.
  • WP Rocket : Allez … Restons dans le domaine du chargement de votre blog. Il est essentiel d’accélérer le chargement de votre blog. Car c’est bon pour l’expérience de vos lecteurs et pour votre référencement. Autant essayer de faire cela facilement et rapidement, non ? C’est ce que permet WP Rocket. Il s’agit d’un plugin payant mais il est clairement plus efficace que les solutions gratuites.
  • All-In-One SEO Pack : L’un des soucis du blogueur est le référencement et la performance SEO de son blog. WordPress est réputé pour son efficacité en la matière dès son installation. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas essayer de faire encore mieux. C’est ce que permet All-In-One SEO Pack. Tout le monde ne sera pas d’accord avec mon choix. Et la plupart préconiseront un autre plugin, véritable star en la matière. Mais je maintiens mon choix. Car en plus d’être efficace et suffisant, All-In-One SEO Pack est clair et simple d’emploi. Et il ne cesse d’évoluer.
  • Author Slug : Un petit plugin pratique et efficace, qui ne fait qu’une seule chose mais qui le fait bien. Vous devriez vraiment y jeter un oeil car il parle de la sécurité de votre compte et, plus généralement, de votre site WordPress. En fait, l’article lié vous parle de la sécurité de vos comptes WordPress et vous recommande ce petit plugin.

Bon, cela fait encore peu de plugins. Mais d’autres sont prévus au fur et à mesure des articles que je vais écrire.

D’ici là, amusez-vous bien avec WordPress :-)

Conclusion

Voila : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les plugins WordPress sans jamais oser le demander est dans cet article.

Enfin presque … Et un jour peut-être, car cet article sera régulièrement mis à jour.

S’il manque une information, si vous avez une question, … n’hésitez pas à vous servir des commentaires ci-dessous !

About the Author Grégory

Blogueur depuis 2010, créateur et auteur de 8 blogs, je mets mon expérience à votre service. Pour que bloguer soit un plaisir et que votre blog soit une réussite.

follow me on:

Leave a Comment:

23 comments
Max@Conseil Gestion Patrimoine says

Un article très didactique et qui fait bien le tour de la question. Par contre je rajouterai une réserve à l’utilisation de plugins : si vous pouvez faire ce que vous souhaitez autrement, n’utilisez pas de plugins. Lorsqu’on installe trop de plugins, il y a de fortes chances que le site subissent de nombreux ralentissements…

Reply
franckwylliams says

Bonjour,
Un article qui serait presque complet si tu avais ajouté ….qu’il faut limiter la quantité de plugin au minimum !
On peut vite partir dans une pluginnomania et installer une quantité phénoménale de plugins qui va inévitablement ralentir le blog, mieux vaut parfois mettre des sripts.
Pour les plugins autres que sur wordpress.org, je ferais part de l’excellent wordpress seo de Yoast un plugin gratuit qui n’y figure pas, mais qui est top !

Amicalement
franck

Reply
    Fabrice says

    SEO by Yoast est bien évidement sur wordpress.org -> http://wordpress.org/extend/plugins/wordpress-seo/
    C’est assez étonnant d’ailleurs que vous disiez cela, puisque vous proposez même de le télécharger sur votre article depuis cette adresse ;)

    Reply
franckwylliams says

Mea culpa… effectivement, j’ai dû confondre avec un autre plugin que j’ai pu installer !! Merci à vous de rétablir les choses …c’était juste pour mettre l’accent sur le fait qu’il existe d’excellents plugin ailleurs que sur wordpress .org qui ceci dit en passant posséde pas mal de plugins dépassés et sans mise à jour…
Vous le savez tout comme moi certain plugin ne viennent pas de là …Amicalement

Reply
Grégory says

Merci à tous pour vos commentaires et ajouts à mon article.

Concernant SEO by Yoast, effectivement, ce plugin est disponible sur wordpress.org. L’erreur a été corrigée : merci !

Concernant le nombre trop important de plugins, c’est un conseil que je lis souvent. Outre le risque de ralentissement du site, il y a aussi le risque de défaillance ou de sécurité.

Cela étant, de ma propre expérience, je n’ai pas beaucoup rencontré ce genre de problème. Du moins, pour le ralentissement du site, je ne crois pas. Mais il faut être prudent …

Un plugin a quand même le grand avantage de la simplicité et de la facilité. De plus, suite a un changement de thème, le plugin reste. Alors que les ajustements manuels, surtout ceux liés à l’affichage, sauteront en cas de changement de thème si on ne fait pas cela correctement.

Donc, pour un blogueur débutant, c’est la solution que je préconise.

Reply
GeekPress@Tuto WordPress Gratuit says

Petite précision afin de tout savoir sur les plugins, on peut créer un dossier avec les plugins « Must Used ».

Explications : si vous souhaité qu’un plugin soit automatiquement activé et qu’il ne puisse pas être supprimé, il faut le placer dans le dossier « mu-plugins » dans « wp-content » (on le crée s’il n’existe pas !). Automatiquement, tous les plugins contenu dans ce fichier seront activés !

Par contre, le plugin doit faire qu’un fichier. Ca ne peut pas etre un plugin contenu dans un dossier.

Reply
    Grégory says

    @GeekPress: Merci pour cet ajout. Je n’avais jamais entendu parler de ce répertoire. C’est d’un usage plus avancé, me semble-t’il, mais cela complète bien cet article !

    Reply
dameron@thérapeute says

est ce que les plugins n’alourdissent pas la machine?

Reply
    GeekPress@Support WordPress says

    Oui et non (encore une fois =D) Si le plugin est codé dans les règles de l’art, il ne fera aucun ralentissement.

    Par contre, il ne faut pas en installer 50 ! Parce que là, il est certain qu’il y aura un impact sur le temps de chargement du site.

    Reply
dameron@thérapeute says

Ok, merci GeekPress

Reply
Guy says

existe-t-il une extension qui bloquerait les commentaires purement stériles et entièrement vénaux venant de sites qui ne cherchent qu’à obtenir des backlinks ?
Toujours écrits en anglais, parfois même en cyrillique, j’en vois apparaître jusqu’à 18 par jour sur mon blog.
Je les supprime mais cet exercice doit être fait quasi quotidiennement. Si un plugin existait, il aurait du succès.
Merci.

Reply
GeekPress@Développeur WordPress says

@Guy : Oui, il existe le plugin NoSpamNX qui est vraiment efficace contre l’anti-spam !

Voici le lien vers le repository WordPress : http://wordpress.org/extend/plugins/nospamnx/

Reply
Guy says

SUPER.

merci beaucoup. Je vais installer ce plugin qui devrait m’éviter toutes ces pertes de temps à virer les commentaires indésirables.

Reply
Grégory says

Bon … Je vois que cet article vit sa vie tout seul, que tout le monde papote gentiment et s’entraide. Comme dans un genre de forum. J’aime bien :-)

@GeekPress: Merci pour ta participation et tes réponses …

J’utilise aujourd’hui Akismet. NoSpamNX et Akismet peuvent fonctionner ensemble ou pas ?…

@Guy: N’hésite pas à nous faire un retour, ça m’intéresse !

Reply
Léa says

Salut Grégory!

Finalement, tu as pu trouvé un peu de temps pour partager là un article très important puisque les plugins sont de véritables outils incontournables qui font toute la puissance de WordPress au vue de sa maniabilité.

Utiliser trop de plugins peut, comme déjà dit, alourdir le chargement du site mais même avec un nombre raisonnable d’extensions installées, il peut y avoir aussi des incompatibilités entre elles.

J’ai rencontré le cas justement la semaine dernière et ça a rendu mon site indisponible pendant 2-3 jours, le temps que je trouve de l’aide pour arranger la situation.

@Geekpress Merci pour le dossier des must used.
Je le voyais dans ma liste mais sans en connaître sa fonction ;)

Reply
    Grégory says

    @Léa: Hello !

    Merci pour ta visite et ton retour d’expérience. Ayant tendance à abuser des plugins moi aussi, je vais faire attention … J’ai déjà eu des soucis et des frayeurs avec WordPress, mais jamais à cause de plugins. Je croise les doigts :-)

    Reply
Phillipe says

Une découverte qui m’aurait été forte utile à mes débuts.
Je recommande le lien tiens.

En terme de plugin pour ma part, j’ai déjà eu des gros soucis en voulant optimiser sa vitesse notamment avec wp-super-cache.
(attention donc)

Reply
    Grégory says

    @Philippe: Merci pour ta recommandation ! Cela m’aidera à promouvoir mon p’tit blog. Et en attendant, cela m’encourage grandement à continuer.

    J’utilise wp-super-cache et je n’ai jamais eu de problème. Peux-tu détailler ceux que tu as eu ?

    Reply
Rincevent @astuces wordpress says

Tuto très complet pour les débutants. Nice job

Reply
    Grégory says

    @Rincevent: Merci :-) Il faut encore que je le complète un poil mais l’essentiel est là :-)

    Reply
Augustin says

Merci pour ce tutos, car c’est vrai qu’au début la gestion des plugins et de menus également n(‘est pas forcément évidente.

Bon ensuite quand on maitrise un site avec WordPress peut vraiment etre monté en quelques heures

Bonne continuation

Reply
    Grégory says

    @Augustin: Oui, les plugins sont un des éléments qui font tout l’intérêt et la puissance de WordPress. Mais leur gestion n’est pas forcément évidente, sans être pour autant compliquée.

    Cela étant, les opérations sont toujours les mêmes : quand tu en as fait 1, tu en as fait 10. Et quand tu en as fait 10, tu fais cela sans réfléchir !

    Je suis ravi que cet article t’aide :-)

    Si tu as des questions ou des problèmes, n’hésite pas à demander !

    Reply
alex says

Personnellement quand je monte un site avec wordpress, je lui ajoute quelques plugins de base parmi les plus utilisés tels que Akismet, wordfence et Yoast (que je récupère depuis ce classement http://www.find-wordpress-plugins.com/wordpress-plugins-popular.html ) et ensuite j’ajoute quelques plugins additionnels en fonction des besoins. Mais globalement j’essaie de ne pas trop en ajouter et je désinstalle toujours tous ceux que je n’utilise plus (plutôt que de juste les désactiver) cela me permet de mieux m’y retrouver.

Reply
Add Your Reply
risus. elit. in vulputate, commodo eleifend felis efficitur. eget