Le blogueur du jour : Simon Tripnaux | Bloguer facile
Bloguer facile
Vous avez aimé ? Partagez !

Le blogueur du jour : Simon Tripnaux

Rien de tel que découvrir des blogueurs confirmés pour apprendre soi-même à bloguer. Que ce soit en terme de méthode, de technique, d’organisation ou de motivation. Accessoirement, cela permet aussi de découvrir de nouvelles personnes et de nouveaux blogs. Le blogueur du jour est Simon Tripnaux.

Cet article fait partie de la série « Interview de blogueur ».

tribords-par-simon-tripnaux.

Simon Tripnaux est blogueur sur Tribords.com et expert SEO. Il aime partager des trouvailles insolites ou simplement édifiantes à travers son blog, depuis maintenant 4 ans.simon_tripnaux

Dites-nous tout : qui vous êtes, vos blogs, votre empire sur le web, votre activité, vos revenus, …

Je m’appelle Simon Tripnaux, je suis l’auteur principal du blog Tribords.com et éditeur de quelques petits sites. Mon activité principale consiste à accompagner des clients de toutes tailles dans leurs stratégies de référencement naturel à travers Buzzistic.com une structure alliant les compétences de coaching/gestion et d’expertise SEO. Mon rôle est de mettre en place les actions de référencement organique en adéquation avec les objectifs du projet.

Quel a été votre parcours ? Comment en êtes-vous venu à blogueur ?

J’ai démarré ma carrière « pro » sur le web en 2006 en tant que « webmaster » pour l’agence interactive TXCX à Nice, et j’y ai rapidement évolué comme responsable des campagnes de liens sponsorisés Adwords tout en mettant en place la stratégie de référencement, d’abord pour le site de ventes privées Espacemax puis pour le concept store Vitrines Parisiennes. J’y suis resté 2 ans au total puis je me suis associé avec ma collaboratrice Christelle Moreau qui est le conseil de Buzzistic : elle aide les clients à comprendre les enjeux du web et à faire les bons choix.

En ce qui concerne mon arrivée dans le monde de la blogosphère, cela a démarré courant des années 2006 à 2008, pendant que j’étais aux manettes de très grosses campagnes de référencement. C’est en étant en veille constante sur le web plus de 8 heures par jour que je me suis forgé une certaine culture numérique. J’ai alors commencé à alimenter Tribords.com de petites trouvailles « design » pendant quelques mois : des objets déco, un lien, le prix et une petite phrase pour accompagner le tout. Ce n’était pas de la grande littérature mais ça plaisait bien à mes proches et aussi à pas mal d’internautes. Progressivement je me suis mis à étoffer le contenu quand je me suis rendu compte qu’il y avait un trafic assez conséquent au rendez-vous. L’aventure commence ainsi au printemps 2009 où je décide de bloguer de manière plus « studieuse » et d’écrire un peu tout ce qui me passe par la tête, le tout saupoudré de quelques réflexions et bons liens.

Comment organisez-vous votre activité de blogueur au quotidien et sur la durée ? organisation, efficacité, motivation, outils …

Pour s’organiser sur la durée il suffit de se donner un rythme et de s’y tenir. Exemple : un billet par jour ; établir une grille de 30 cases pour cocher la progression, sur une simple feuille de papier. C’est visuel et marque le tempo. J’ai ainsi réussi à tenir le rythme pendant un an sur le blog de Vitrines Parisiennes au rythme moyen de 2 billets par jour, en plus de ceux que je publie pour Tribords. Au fur et à mesure que l’on écrit, de jours en jours, vient un moment où l’on cerne les heures où la rédaction est plus fluide, limpide.

Quels outils et techniques utilisez-vous pour le blogging lui-même ? Rédaction, référencement, monétisation, …

Pour rédiger j’écris directement dans l’éditeur en ligne de mon vieux Dotclear. Je conseilel aux bidouilleurs de personnaliser cet éditeur pour que l’écran s’adapte à votre manière de lire à l’écran ; une feuille de style CSS perso avec de gros caractères par exemple si vous avez la vue basse. Cela peut faire gagner du temps. La mise en page est réduite au plus simple ; des paragraphes et quelques titres de temps en temps. Une astuce intéressante consiste aussi à établir une liste de mots ou expressions (un peu de vocabulaire) à placer, histoire d’avoir un niveau de langage un peu soutenu, et de marquer un peu son style. Le référencement du blog quant à lui a été particulièrement soigné. Par une optimisation de tous les facteurs gagnants : le code HTML généré, la vitesse de chargement, et bien entendu une personnalisation totale de l’interface. En tant qu’expert SEO je constate au quotidien les méfaits des « thèmes » utilisés partout sur les WordPress : ils sont le témoin d’un manque d’originalité cruelle pour les lecteurs comme pour les moteurs de recherche ! La monétisation est très classique, via Adsense avec un gros pavé en haut des pages. C’est un peu la marque de fabrique de pas mal de blogs « divertissements » qui ont eu le vent en poupe il y a quelques années.

Quels conseils particuliers donneriez vous à un blogueur débutant que vous auriez vous-même aimé avoir ?

Le meilleur conseil à donner : engager la discussion avec les autres blogueurs. En les citant par exemple dans un billet, ou en allant commenter chez eux. C’est véritablement le meilleur moyen de commencer un cercle très vertueux de copinages très enrichissants.

Si vous aviez un message quelconque à faire passer à un blogueur débutant, quel serait-il ?

Mon message sera donc abrupte, mais c’est mon caractère : pas la peine d’ajouter son blog à la pléthore de contenus qui existent sur le web si c’est pour ne pas apporter de point de vue, de ressenti, d’émotion ou d’originalité. La blogosphère a besoin de personnalités riches, dans leurs différences et non leur ressemblance. Remâcher toutes les actualités high-tech du moment ne fera jamais de vous un bon blogueur !

Quartier libre : lâchez-vous ! Un message, une pensée, un avis, une citation, …

Nous avons besoin de blogueurs car on voit bien que la médiacratie actuelle ne répond plus aux exigences de la presse comme on se l’imagine. Le fait que les journalistes soient contraints à traiter le plus d’informations possible au plus bas coût réduit grandement la qualité de tous les niveaux d’information, y compris dans l’éditorial pur. La grande majorité des blogueurs sont des passionnés, sans la pression de l’argent : ils apportent d’autres regards, plus structurés car plus posés, sur le monde qui nous entoure. Les lire et réagir à leurs idées, c’est une contribution réelle à la diversité de l’opinion.

About the Author Grégory

Leave a Comment:

4 comments
Alexa says

Très intéressant interview qui nous apprend effectivement à améliorer notre savoir faire sur le blog. En plus, disposer d’un blog est maintenant primordial pour améliorer sa visibilité sur le web.
Merci pour cet article.

Reply
Bruno TRITSCH@Anti Spammeurs Bourrins says

Bonjour,

Cette interview est intéressante et le point que je rejoins le plus, c’est l’organisation, car c’est vraiment ce qui vous aidera à avancer et c’est souvent le point sur lequel nous pêchons, y compris lorsque nous ne sommes plus novices!

Amicalement,

Bruno

Reply
Malorie says

Un interview édifiant notamment dans la technique de rédaction de contenus (essentiel à un blog!). Faire une liste de mots à placés peut en effet faire gagner du temps en même temps d’offrir un fil conducteur au texte. Merci de ce partage qui apporte un point de vue nouveau à la gestion d’un blog!

Reply
Laura says

bonsoir,
Merci
c’est très intéressant !!
les conseils sont assez bien .. mais ce qui concerne Ecriture directement dans l’Éditeur en ligne .. je ne sais pas mais toujours j’essaye à le faire mais ça marche pas avec moi .. aucun idée vient au tête .

Reply
Add Your Reply
vulputate, ut venenatis, Nullam ut libero. Aenean elit. consectetur Praesent